Something Secret
Le forum Something Secret vous souhaite la bienvenue sur sa page d'accueil! :D
Nous vous invitons chaleureusement à nous rejoindre et vous inscrire!heart heart



Forum officiel du minna! project et sur le Japon en général (Culture, Langue, JMusic (Hello! Project & TNX), Manga, Cinéma...)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesCarte du MondeConnexion

Partagez | 
 

 Baby Cart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurems
Master Cat's
Master Cat's


Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 32
Localisation : Where we can throw a boot to the head to everyone!
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Baby Cart   Mer 27 Juil - 2:05

Baby Cart



Le coffret présenté ne sera disponible chez Wild Side Vidéo qu'à partir de fin 2005


Après avoir vu ces films, vous vous mettrez à dire "Daigoro !" dans toutes les situations de votre quotidien, et comprendrez pourquoi un landeau peut devenir une arme mortelle...

Fiche technique
Genre : Chambara
Réalisation : MISUMI KENJI
Avec : WAKAYAMA TOMISABURO, TOMIKAWA MASAHIRO, TOMIKAWA AKIHIRO, YAMASHIRO SHINGO
Scénario : GOSEKI KOJIMA
Titre Original : Kozure Ôkami
Année : 1972-1974


Résumé
Baby Cart est l'adaptation d'un manga culte au Japon, Kozure Ôkami, que l'on peut traduire sommairement par «le loup solitaire à l'enfant». Ce manga, connu par les aficionados du genre sous le nom de «Lone Wolf and Cub» est l'œuvre de Koike Kazuo, auteur notamment du manga Crying Freeman. La saga comprend six volets, réalisés entre 1972 et 1974.

Japon féodal, période Edo. Le Shogun Tokugawa a recours aux méthodes les plus brutales pour assurer son pouvoir : le clan du seigneur désobéissant ou fautif est détruit. Pour asseoir son autorité et accroître sa puissance, le Shôgun a développé un système complexe basé sur trois groupes de partisans fidèles : le clan Kurokuwa, espions à l'affût du moindre faux pas d'un seigneur; le clan Yagyu, clan d'assassins chargés d'éliminer les opposants politiques; et Ogami Itto, koji kaishakunin (exécuteur officiel du Shôgun), et par conséquent le seul autorisé à en arborer les armes.
Or l'infâme Retsudo, qui gouverne le clan Yagyu dans l'ombre, contrôle aussi, par ses relations, le clan Kurokuwa. Il souhaite étendre son pouvoir et a pour cela élaboré un complot afin d'éliminer Ogami Itto. Ainsi, une nuit, la femme d'Ogami est assassinée et lui-même, accusé de conspiration, est arrêté par un membre du clan Yagyu. Ogami n'a plus guère de choix que de prendre la fuite avec son fils de deux ans, louant ses services, et jouant ainsi du sabre tout en poussant un landeau, surprenante association qui donnera le nom occidental à cette série de six films : Baby Cart.

Avis
Itto Ogami, héros mythique japonais est interprété par l'excellent, le fabuleux, Wakayama Tomisaburo, acteur incroyablement charismatique, le représentant parfait du ronin, du samurai indestructible, fascinant, inégalable techniquement et violent, qui porte sur ces épaules toute la douleur d'un passé terrifiant. Ce rôle demandait une personnalité extrêmement forte, assez pour donner au personnage une prestance hors du commun. C'est ce personnage qui donne à la série ce côté mythique. Itto Ogami rassemble toutes les qualités du héros avec un fond de méchanceté et juste ce qu'il faut de violence. Itto Ogami est l'ancien koji kaishakunin, c'est un guerrier.
Trompé par le clan Yagyu et principal personnage d'un complot, Itto Ogami est banni. Pour mieux savourer sa vengeance, il refuse de se faire seppuku et se retrouve ronin, accompagné de son enfant Daigoro placé dans un landeau, lequel est remplit de gadgets assez surprenants et inattendus, qui ferait pâlir Q et ses voitures dans la série des James Bond.
Les personnages ne sont pas très étoffés et à la place du réalisme et de l'humanisme d'un Kurosawa, on trouve plutôt une certaine fascination pour le sang et une emphase graphique parfois pompeuse dans les scènes d'action. On reste ainsi parfois interloqué devant le férocité de l'action ou devant le nombre d'ennemis découpés sans complexe en morceaux, devant cette fascination pour la violence et le sang plaisamment malsaine. Parfois même, le fils en bas âge participe au combat, en tenant un miroir aveuglant ses ennemis par exemple ou abreuvant son père blessé.

Au-delà du divertissement, qui est indéniablement le but premier du film, Baby Cart est néanmoins une évocation intéressante et originale du Japon féodal, du bushido (code d'honneur des samurai) et de ses intrigues politiques.
Pour autant, il sera difficile à un spectateur non au fait de la culture japonaise d'y voir autre chose qu'un film d'action violent, fauché et désuet. Ainsi, bien souvent, les effets et les maquillages vieillots prêtent à rire.

Pourquoi cette série est-elle si extraordinaire ?
Parce que cette saga est hors du commun. L'ensemble des combats de sabres est simplement incroyable. La rapidité du samurai est sidérante, le personnage a une telle maîtrise de son art que les combats sont presque inégaux. On trouve deux sortes de combattants dans Baby Cart, ceux qui connaissent Itto Ogami de réputation et ceux qui ne connaissent ni son nom, ni sa réputation.
On peut même citer une troisième catégorie, les inconscients. Ceux qui provoquent Itto Ogami, qui prennent confiance en eux et qui au moment de combattre ont un vague souvenir du nom de leur adversaire …mais oui, c'est Itto Ogami, l'ancien exécuteur officiel du Shogun, bien sûr !
En général il est trop tard.
Kenji Misumi aurait pu traiter cette saga de manière linéaire sans que le héros ne soit dérangé par quelques agressions de samurai de second ordre, débutant ou en formation ... Afin de donner à la série un côté plus combattif et plus technqiue, Itto Ogami aura à combattre avec des adversaires de différents horizons : des ninjas, des amazones ...
Baby Cart date des années 1970. Cette saga ne cesse d'impressionner et devient rapidement indispensable pour tous les cinéphiles qui découvrent cette série. Pour résumé, BABY CART est un condensé de ce qu'il s'est fait de mieux dans le style chambara.
Il est impossible de faire une critique sur chaque épisode, ils sont tous à voir. Baby Cart est un monument du genre chambara, comme "Zatoichi", "Yojimbo" ou "Les Sept Samourais" peuvent l'être.

Quelques images tirées de la première édition DVD

Cette édition provient du double coffret DVD édité par HK Vidéo, une version nouvellement remasterisée est en cours de réalisation pour fin 2005 chez Wild Side Vidéo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Baby Cart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TRIAD TOYS - LONE WOLF AND CUB FIGURE
» Baby Cart (saga)
» collections de cartes publicitaires, Cart'com Boomerang etc.
» GAGGIA BABY caffita systéme
» [Poupée] Petite Blythe "Baby Buttercup" Décembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Something Secret :: Autres Aspects des Cultures Japonaise et Asiatiques :: Cinéma Asiatique :: Films-
Sauter vers: