Something Secret
Le forum Something Secret vous souhaite la bienvenue sur sa page d'accueil! :D
Nous vous invitons chaleureusement à nous rejoindre et vous inscrire!heart heart



Forum officiel du minna! project et sur le Japon en général (Culture, Langue, JMusic (Hello! Project & TNX), Manga, Cinéma...)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesCarte du MondeConnexion

Partagez | 
 

 Le tombeau des lucioles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tangerine-dream
Chaton Bavard
Chaton Bavard


Nombre de messages : 53
Localisation : dans mon monde
Date d'inscription : 17/02/2006

MessageSujet: Le tombeau des lucioles   Dim 19 Fév - 19:41

L'histoire se passe au Japon, pendant la seconde guerre mondiale. Un garcon de 14 ans dont les parents sont morts lors des bombardements a Hiroshima, va devoir, sans autre parent, sans logement, élever sa ptite soeur. Ils vont s'installer dans une grotte, a coté d'une petite marre, et vont devoir survivre sans argent ...

C'est un film qui a vidé mon stock de mouchoir !!! Je vous le conseil vivement, personnellement je l'ai trouvé magnifique ....

Par contre, ne vous attendez pas à voir des armes et du sang partout ! C'est un film qui nous montre la cruauté dans laquelle vivait les gens à cette époque là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manga_jap
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 4735
Age : 25
Localisation : En train de trimer comme une dingue
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Lun 20 Fév - 11:06

on m'en a souvent parlé et je ne l'ai toujours pas vu ...
honte à moi

il a l'air vraiment bien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-stress.superforum.fr
Rijio
CAT's POUPOULE Administrator
CAT's POUPOULE Administrator


Masculin
Nombre de messages : 33864
Age : 28
Localisation : sur le forum à faire des chatouilles aux membres
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Lun 20 Fév - 12:17

Je l'ai vu plusieurs fois et il m'a toujours fait pleurer, c'est un chef-d'oeuvre!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rijio.deviantart.com/
Hiroko
Un CAT's venu d'ailleurs...
Un CAT's venu d'ailleurs...


Féminin
Nombre de messages : 1991
Age : 25
Localisation : France
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Lun 20 Fév - 16:24

Jlai pas vu mais a ce qu'on me dit il est vachement triste (je vois ca XD) veut voiiiir :Iyaaaaaaa:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon
Chat Bavard
Chat Bavard


Nombre de messages : 103
Age : 29
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Mar 21 Fév - 2:19

J'ai bien aimée ce film , l'est super triste aussi ^^ ya des morts partoutttt :Oonaki:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rijio
CAT's POUPOULE Administrator
CAT's POUPOULE Administrator


Masculin
Nombre de messages : 33864
Age : 28
Localisation : sur le forum à faire des chatouilles aux membres
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Mar 21 Fév - 11:38

Oi en même temps c'est la seconde guerre mondiale :Memayaru:
Bon allez un peu de professionnalisme, je fais une fiche du film...

Tombeau des lucioles (le)
TAKAHATA Isao
Japon 1987
Genre : Drame historique
Ecriture cinématographique : cinéma d'animation

Synopsis
Dans la nuit du 21 septembre 1945, Seita, un jeune vagabond, agonise dans l’enceinte de la gare déserte de Sannomiya, près de Kôbe. Son esprit ayant rejoint celui de la petite Setsuko, sa sœur âgée de quatre ans, les fantômes des deux enfants montent à bord d’un train qui les ramène vers le passé jusqu’au jour des bombardements américains sur la ville de Kôbe… Leur maison détruite, leur mère mortellement blessée, Seita et Setsuko trouvent refuge chez des parents éloignés. Malgré le rationnement des vivres et les alertes aériennes, des moments heureux jalonnent l’existence des réfugiés : une promenade nocturne et la découverte des lucioles, une escapade en bord de mer… Mais leur tante, pour qui la charge de deux orphelins devient vite un problème, leur fait subir brimades et remontrances. Sur un mot malheureux de leur hôte, les enfants décident de partir s’installer par eux-mêmes dans un abri, au bord d’un étang.

Passé l’idylle des premiers jours de cette vie de “robinsons”, la réalité de la pénurie s’impose à nouveau. Seita ne trouve bientôt plus à s’approvisionner chez les paysans voisins. Setsuko est affaiblie par la gale. Pour la nourrir, le garçon en vient à voler la nuit dans les champs, puis dans les maisons vides à la faveur des bombardements. Mais la santé de la fillette continue de se dégrader. Bientôt, son état de faiblesse devient critique. Seita, parti en ville vider le compte bancaire de leur mère, apprend la défaite du Japon et la mort de son père militaire. Lorsqu’il revient au bord de l’étang, il est trop tard. Setsuko, épuisée, sombre dans un sommeil sans retour. Seita incinèrera son corps au sommet d’une colline. Là s’achève le voyage des deux enfants, tandis que les silhouettes rougeoyantes de leurs fantômes, elles, contemplent depuis les hauteurs les paysages urbains d'une cité d'aujourd'hui.

Autour du film

Le Japon de 1945

Il est certain que la politique de conquête menée dès le tournant du XXe siècle par le Japon, seule nation de cette région du monde à avoir su échapper à l'époque au colonialisme dévorant des puissances occidentales, prend elle-même d'emblée un tour colonial. Victoire sur la Russie en 1905, annexion de la Corée en 1910, attaque des territoires chinois concédés à l'Allemagne en 1914 et récupération des concessions allemandes en Chine et dans le Pacifique en 1919, prise de la Mandchourie en 1931 et poursuite d'un processus de conquête tout au long des années suivantes, objectif fixé en 1938 de la création d'une très large "Sphère de co-prospérité de la Grande Asie orientale", telles sont les d'étapes bien connues de cette expansion à long terme.On connaît souvent tout aussi bien les grandes étapes de la Guerre du Pacifique : l'occupation de pays d'Asie du Sud-Est et du Pacifique dès 1940, l'attaque surprise sur Pearl Harbour le 7 décembre 1941, la bataille de Midway, perdue en juin 1942 et qui marque le début d'un renversement progressif de situation face aux États-Unis, la chute de Leyte (aux Philippines) en octobre 1944, et jusqu'aux bombardements atomiques d'août 1945.Deux réalités japonaises de cette période restent souvent moins largement connues : celle des bombardements “conventionnels“ à engins incendiaires, et celle, presque aussi noire, des “années zéro” de l'après-guerre.

Les bombardements

Le Japon de 1945, dès avant la reddition d'août, est littéralement un pays en ruine. De mars à mai, les bombes incendiaires américaines pleuvent les 23 plus importantes villes de l'archipel faisant quantité de victimes civiles. C'est durant les neuf derniers mois de la guerre que le Japon enregistre 60% des pertes humaines de toute la guerre, soit près de 900 000 militaires et plus de 600 000 civils.Ainsi donc, avant même le cauchemar atomique qui s'abattra en août 1945 sur Hiroshima puis Nagasaki, les civils japonais furent victimes par centaines de milliers de bombardements massifs, acharnés, tels que les décrit le film.

Nuit de l'après-guerre

La réalité du Japon à sa capitulation est celle d'un pays défait, un néant souvent difficile à imaginer pour l'observateur étranger entraîné au cœur des métropoles en ruines. On l'a souvent décrite par des formules établies, telle celle "des ruines et du marché noir". Comme chez tous les vaincus, un autre terme, plus laconique, peut résumer tout aussi bien la première préoccupation de tous dans la misère noire de l'immédiat après-guerre : “survivre”.

Nosaka Akiyuki

La nouvelle Hotaru no haka (traduite en français sous le titre de La Tombe des lucioles) est parue en octobre 1967. Avec un autre récit, elle a valu à son auteur Nosaka l’attribution, au printemps de l’année suivante, du 58e prix Naoki, récompense réservée à des auteurs confirmés dans le domaine de la littérature à grand public. Long d’une trentaine de pages, le récit, qui décrit la vie et la mort de deux enfants dans le Kôbe de la fin de la guerre, puise dans le vécu personnel de son auteur. Sans qu’il soit question d’autobiographie au sens strict, Nosaka a pu décrire ce texte comme “un miroir [le] reflétant [lui]-même”, et dont il a “longtemps détourné le regard”.

Né en 1930, Nosaka, “polémiste gouailleur et conteur profond”, fait figure au Japon de talent iconoclaste. Trublion notoire, déroutant et intempestif, imprévisible et redoutable, il est de quelques années plus jeune que les écrivains que l’on a l’habitude de réunir au Japon sous l’étiquette de sengo-ha (“l'école de l'après-guerre”). Il se plaît quant à lui à se qualifier comme tenant d’un “courant des ruines, du marché noir et de la fuite”. Orphelin de mère (elle meurt à sa naissance) et ignorant tout de son père (qu’il ne rencontrera que plus tard), il grandit et vit l'expérience de la guerre à Kôbe dans une famille adoptive. Il n’apprend ses origines qu’en 1945, à l’âge de quatorze ans, à la mort de ses parents adoptifs sous les bombes américaines. L’expérience des bombardements avait déjà réduit à néant toutes les certitudes de l’adolescent, forgées par l’éducation de propagande nationaliste et militaire : “Devant les bombes, c’est une autre réalité qu’il faut apprendre : l’instinct, la fuite-panique, une affreuse impuissance, et après les bombes, l’humiliation pour survivre, le chacun-pour-soi-la-patrie-pour-tous, le sentiment d’avoir été trahi, salement”.

Peu après, au lendemain de la défaite, sa jeune sœur meurt de faim. Après la guerre, seul des siens à en avoir réchappé, et marqué de façon indélébile par cette “conscience du survivant”, il vit ici et là, fait du marché noir, se fait épingler pour un vol de nourriture (nous sommes en 1947) et enfermer en maison de correction, d’où son vrai père, vice-gouverneur de la province de Niigata, le sort un mois plus tard. À vingt ans, il entre en section de lettres françaises à l’université de Waseda, à Tôkyô ; en réalité il vagabonde, poursuit son “parcours du combattant de la survie” par l’exercice des métiers les plus divers, avant de sombrer un temps dans l’alcoolisme...

En 1957 il devient parolier et scénariste, pour la publicité, puis à la radio et à la télévision. Le succès aidant, il est sollicité par les médias, et à partir de 1961, il écrit dans plusieurs revues à gros tirage, se faisant commentateur du Japon des plaisirs nocturnes et campant déjà son personnage de faux Playboy à lunettes noires. En 1963, il fait paraître un premier récit, Erogotoshi-tachi (les Pornographes), où il esquisse déjà un style, une écriture bien particuliers. Parmi ses œuvres les plus marquantes dans les années suivantes, citons Tomuraishi-tachi (Les Enterreurs, 1966), ou Honegami tôge Hotokezakura (La Vigne des morts sur le col des dieux décharnés, 1969).

Sur le plan de la forme, le récit de La Tombe des lucioles se caractérise par des phrases remarquablement longues, présentant de multiples tours et détours, et des changements de perspective et de focalisation les plus divers.

Source : ici

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rijio.deviantart.com/
Chiyo
Chat Bavard
Chat Bavard


Féminin
Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Séné (à côté de Vannes)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Ven 29 Juin - 19:19

Rijio a écrit:
Né en 1930, Nosaka, “polémiste gouailleur et conteur profond”, fait figure au Japon de talent iconoclaste.

Quelqu'un sait ce que veut dire iconoclaste ? Oo mdr
A part le copier coller (dur de pas en faire, j'avoue) c'est très intéressant ^^
A propos du film en lui-même j'ai adoré !!! Le tombeau des lucioles est ma-gni-fique, et je trouve qu'il fait comprendre la réalité de la guerre bien mieux que n'importe quel docu bien que les dessins remplacent les acteurs ! Impossible de ne pas pleurer, c'est tellement beau... et triste(beau pour l'amour qui uni le frère et la soeur je précise, evidemment pas pour l'horreur de cette guerre !)
Et c'est super aussi de voir la 2nde guerre mondiale d'un autre point de vue que celui de la france, ça montre que les humains sont vraiment cons de se faire autant de mal les uns aux autres !!
En résumé, ils devraient imposer ce film à l'éducation nationale !! agreement heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mango Peach
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 6202
Age : 25
Localisation : Bretagne, Vannes
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Ven 29 Juin - 19:21

A l'education natioanlllleee!!!!!! Mdr!!! Faut que je le voit^^

_________________

http://helloproject.over-blog.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://helloproject.over-blog.fr
manga_jap
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 4735
Age : 25
Localisation : En train de trimer comme une dingue
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Sam 30 Juin - 10:20

Oui moi aussi, mais j'ai jamais eu l'occasion de le voir =__=

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-stress.superforum.fr
Mango Peach
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 6202
Age : 25
Localisation : Bretagne, Vannes
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Sam 30 Juin - 15:33

Chiyo = tu l'a chez toi??

_________________

http://helloproject.over-blog.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://helloproject.over-blog.fr
Rijio
CAT's POUPOULE Administrator
CAT's POUPOULE Administrator


Masculin
Nombre de messages : 33864
Age : 28
Localisation : sur le forum à faire des chatouilles aux membres
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Dim 1 Juil - 8:10

Chiyo a écrit:
Quelqu'un sait ce que veut dire iconoclaste ? Oo mdr
C'est quelqu'un qui bouscule l'ordre établi :)
Chiyo a écrit:
A part le copier coller (dur de pas en faire, j'avoue) c'est très intéressant ^^
J'ai donné la source, donc j'ai rien de me reprocher :pp

En tout cas merci d'avoir donné ton avis! Je me le téléchergerais bien pour le revoir ça fait longtemps...Enfin il faudrait encore que j'ai de la place sur mon ordi hum

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rijio.deviantart.com/
Chiyo
Chat Bavard
Chat Bavard


Féminin
Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Séné (à côté de Vannes)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Dim 1 Juil - 20:48

Rijio : aah d'accord ! mdr merci pour la traduction je me coucherais moins bête ce soir ! laughing out loud

Mango Peach a écrit:
Chiyo = tu l'a chez toi??
--> Oui je l'ai chez moi !! Passe le prendre kan tu veu ^^

A part ça ce film est génial, à voir ou à revoir !! :D ça vaudrait le coup de faire de la place sur ton ordi si t'y arrive rijio ! mdr ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mango Peach
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 6202
Age : 25
Localisation : Bretagne, Vannes
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Dim 1 Juil - 20:59

OUais!! demain!! (tu viendra a la maison:!! on dansera la ParaPara aussi^^)

J'ai trop envie de le voirrrrr!!!

_________________

http://helloproject.over-blog.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://helloproject.over-blog.fr
Rijio
CAT's POUPOULE Administrator
CAT's POUPOULE Administrator


Masculin
Nombre de messages : 33864
Age : 28
Localisation : sur le forum à faire des chatouilles aux membres
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Mar 3 Juil - 3:07

Mango Peach a écrit:
on dansera la ParaPara aussi^^
Obligé vous vous filmez! :D Boom Boom Fire~! feu à volonté!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rijio.deviantart.com/
Mango Peach
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 6202
Age : 25
Localisation : Bretagne, Vannes
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Mar 3 Juil - 14:30

t'inkiete c'est prevue^^ J'ai meme recharger les piles de mon appareil pour pas tomber en rade!! Mdr

_________________

http://helloproject.over-blog.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://helloproject.over-blog.fr
Chiyo
Chat Bavard
Chat Bavard


Féminin
Nombre de messages : 248
Age : 25
Localisation : Séné (à côté de Vannes)
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Jeu 5 Juil - 15:07

cool ! ^^ par contre il faut que je révise, ya pleins d'endroits ou je me souvien plus ce qu'il faut faire !! pourquoi j'ai une mémoire courte comme ça ?? *essaye de retrouver la danse depuis 20min mais ne se souvient que de l'interlude et du refrain* Déséspérant... T_T hum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mitsuro
Chaton Timide
Chaton Timide


Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Sam 25 Aoû - 19:32

C'est un superbe anime, triste, sensible, celui qui ne verse pas de larmes devant ce film est sans coeur!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenzaki-Sakura
Chat Bavard
Chat Bavard


Féminin
Nombre de messages : 145
Age : 21
Localisation : Nancy [54]
Date d'inscription : 12/07/2009

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Mar 14 Juil - 21:41

J'adoré ce film mais c'est triste .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-iimagiination.skyrock.com/
Poncho
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 3789
Age : 25
Localisation : Sous le soleil brulant du pérou avec son sombrero au milieu des cactus
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Jeu 16 Juil - 2:06

Bouhouhou rien que d'y repenser j'ai la larme à l'oeil
Il est trop beau ce film même TROP et surtout trop triste
ça donne envie de le revoir mais en même temps pas parce qu'on sait qu'on va chialer devant xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurems
Master Cat's
Master Cat's


Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 32
Localisation : Where we can throw a boot to the head to everyone!
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Sam 1 Aoû - 10:25

Ce film m'émeut toujours autant, même avec les années, et il est à mon avis normal que son visionnage soit rendu presque obligatoire pour les collégiens japonais de nos jours!
Mais je conseille surtout l'ouvrage original qui est encore plus poignant et brutal dans la monstruosité des guerres sur le peuple autochtone...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takamina
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 5102
Age : 27
Localisation : en route pour la Chibi ???
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Sam 1 Aoû - 13:46

je ne sais pas si je vais le voir, ça ma l'air bien triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/Love-Jpopmusic
Kenzaki-Sakura
Chat Bavard
Chat Bavard


Féminin
Nombre de messages : 145
Age : 21
Localisation : Nancy [54]
Date d'inscription : 12/07/2009

MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Dim 2 Aoû - 22:42

Moi en tous cas je te le conseille même si c'est triste .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-iimagiination.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tombeau des lucioles   Aujourd'hui à 0:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tombeau des lucioles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Studio Ghibli] Le Tombeau des Lucioles (1988)
» Le tombeau des lucioles
» [J-movie] Hotaru no haka (Le tombeau des lucioles, live)
» Le Tombeau des Lucioles
» Le tombeau des lucioles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Something Secret :: Autres Aspects des Cultures Japonaise et Asiatiques :: Cinéma Asiatique :: Films-
Sauter vers: