Something Secret
Le forum Something Secret vous souhaite la bienvenue sur sa page d'accueil! :D
Nous vous invitons chaleureusement à nous rejoindre et vous inscrire!heart heart



Forum officiel du minna! project et sur le Japon en général (Culture, Langue, JMusic (Hello! Project & TNX), Manga, Cinéma...)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesCarte du MondeConnexion

Partagez | 
 

 Meteos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurems
Master Cat's
Master Cat's
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 33
Localisation : Where we can throw a boot to the head to everyone!
Date d'inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Meteos   Dim 16 Oct - 21:21

Meteos

Quand les briques s'envolent !

Meteos : la DS à bloc
Pendant que les développeurs de Q? Entertainment s’amusaient à nous pondre un des meilleurs puzzle-game de ces dernières années sur PSP avec Lumines, ils étaient également en train de bosser sur un projet pour la Nintendo DS intitulé Meteos.

A mi-chemin entre Puyo Puyo, Puzznic et Lumines, le jeu met en scène plusieurs planètes qui s'attaquent à coups de météores. L'écran présente un amas de blocs que l'on peut prendre un par un et faire coulisser. Une fois trois blocs mis en contact, ils s'envolent pour aller attaquer la planète ennemie. Chaque planète possède une inertie et une gravité bien à elle, ce qui influe sur le gameplay.

J’ai eu la chance de poser les mains sur la version européenne et je dois dire qu’après y avoir goûté, il est dur de s’en passer. Qu’est ce qui fait que moi, ancien adepte de Tetris, redécouvre les joies des puzzle-game en ce moment ? Sûrement l’influence de Q? Entertainment sur le marché, nouvel expert en la matière, avec à sa tête M. Tetsuya Mizuguchi. Explications…

Tetsuya Mizuguchi (Rez, Sega Rally, Lumines…) est un créateur génial. Le genre de mec à ne pas se prendre la tête et à foncer dans ses projets pour livrer au public des jeux novateurs, alliant souvent une patte graphique et un scénario décalés à un gameplay un peu foufou. Et quand un tel monsieur se met au puzzle-game, ça donne Lumines et Meteos, deux jeux vraiment prenants et très bien réalisés. Même si ceux-ci disposent chacun de leurs univers propres.
La DS a droit à Meteos, qui profite bien évidemment de l'écran tactile et du double-écran de la machine. Le game-design a été confié à Mashiro Sakurai, le designer de Kirby, qui a aussi été directeur pour les Smash Bros. Avec un tel nom "aux commandes" et un développement supervisé par le grand Tetsuya Mizuguchi, la qualité du titre semble être assurée. Alors, le second petit bijou de Q Entertainment nous enverra-t-il encore une fois au septième ciel ?

La guerre des mondes
Meteos, c’est l’histoire d’une planète maléfique nommée «Meteo» qui détruisait tout sur son passage en envoyant ses «Meteos» décimer l’univers tout entier. Mais lorsqu’un jour, trois «Meteos» se sont alignés pour se rapprocher, ils sont illico presto retournés sur leur planète mère «Meteo». La touche d’espoir de toute une galaxie était donc revenue, il fallait donc associer les «Meteos» pour vaincre «Meteo»…
Une véritable histoire de dingue.

Heureusement, derrière ce scénario rocambolesque se cache un principe bien rôdé, celui du puzzle-game façon Tetris. Mais Meteos, en plus d’apporter un soin tout particulier à l’ambiance du jeu, propose un principe assez cool : Aligner trois Meteos, au minimum, côte à côte de façon horizontale pour les faire décoller et retourner chez eux. Mais voilà, les différentes planètes que vous aurez à sauver n’ont pas toutes la même gravité et pour certaines, il faudra bien plus de 3 Meteos les uns à côté des autres pour réussir à s’en débarrasser. Tout cela peut paraître débile, pourtant à l’usage ce concept est extrêmement addictif. Vos premières parties se solderont immanquablement par un « Game-Over » retentissant mais en persévérant un minimum, vous arriverez sans mal à sauver quelques espèces de l’invasion des Meteos.

The Masahiro Sakurai touch !
Si les jeux de ce genre disposent souvent d'une réalisation sobre, Meteos fait exception à la règle avec des graphismes variés et colorés, mais aussi la présence d'une vraie cinématique d'introduction. Une première pour la dernière portable de Nintendo qui permet alors de dévoiler efficacement le scénario du jeu.

La première chose qui frappe lorsque l'on allume Meteos, après la magnifique cinématique d'introduction, est la ressemblance des menus avec ceux du Smash Bros. de la GameCube. Un design identique et des couleurs typées qui permettent de prendre rapidement ses repères, malgré la présence de nombreuses options et modes de jeu. Cette interface n'est certainement pas étrangère à la présence de Masahiro Sakurai dans l'équipe de développement.

Le jeu propose d'ailleurs un mode multijoueur dont la convivialité est au moins égale à celui des Smash Bros, et de plus jouable avec une seule cartouche.
Jusqu'à quatre joueurs peuvent participer avec néanmoins un choix limité de planètes (seulement quatre). Dommage de ne pas pouvoir choisir les quatre niveaux à envoyer aux amis, il faudra se contenter de ceux présélectionnés par les développeurs. Il est même possible de constituer des équipes mais attention, la partie est perdue si votre coéquipier meurt. Avec plusieurs cartouches, le jeu est tout de même beaucoup plus riche grâce au nombre de planètes disponibles. Les parties sont mouvementées et s'enchaînent à n'en plus voir le temps passer, un vrai bonheur. Avant de quitter vos amis qui ne possèdent pas le jeu, il est possible de leur envoyer une démo similaire à celle disponible sur les bornes de téléchargement du Japon.
Devenir ambassadeur de Meteos, voilà une très bonne idée pour conseiller le titre, bien vu Q? Entertainment. Une initiative que l'on aimerait retrouver plus souvent sur la console.
Masahiro Sakurai est un homme qui a décidément compris des choses simples, mais pourtant essentielles pour donner un fort potentiel de replay-value à ses titres.
Ainsi, Meteos enregistre des statistiques très complètes sur votre façon de jouer (temps de jeu total, nombre de parties, Meteos expédiées, etc...). Cela donne vraiment envie d'y jouer encore et encore, mais surtout de ne pas avoir l'impression d'y revenir uniquement pour progresser. Vos batailles en multijoueur sont également prises en compte dans un menu à part qui garde en mémoire le nom de vos adversaires (jusqu'à 32 personnes), ainsi que le nombre d'affrontements avec chacun.
La quantité de chaque couleur de Meteos envoyée dans l'espace est aussi comptabilisée. Cela sert à acheter les planètes débloquées ou de nouvelles options.

Autrement, il est possible d'acquérir de nombreux items (marteau, bombe) pour faciliter le jeu ou embêter encore plus vos opposants. Tout débloquer vous demandera environ trente heures de jeu, mais le titre est tellement addictif que l'on y arrive sans s'en rendre compte. Pour finir avec les traits inhérents à la présence de Sakurai-san au sein de l'équipe, le staff de fin est "jouable". Il s'agit d'une partie où les Meteos sont minuscules, et les envoyer en l'air crée un feu d'artifice qui met en valeur le nom des développeurs, sur un fond musical particulièrement onirique. Rien à redire, Meteos a vraiment bénéficié d'un soin méticuleux à tous les niveaux.

Don't read, just play
Définitivement, tout ce que ce que touche Tetsuya Mizuguchi se transforme en or. Q Entertainment est définitivement un studio de développement à suivre de près, car réaliser deux jeux de réflexion aussi originaux que réussis était un challenge de taille. Pourtant moins envoûtant que Lumines, Meteos est beaucoup plus convivial et varié.
Les différents styles graphiques et musicaux ainsi que les statistiques sont autant d'atouts qui parviendront à satisfaire les joueurs sur la durée. Avec un gameplay très accessible, mais regorgeant de finesses, il saura convaincre tout type de public, pour peu qu'il ait un minimum d'attrait pour le genre.
Le magazine Famitsu ne s'est pas emporté avec son 38/40, Meteos est un énorme hit. Même son scénario, pourtant inutile dans un jeu de réflexion, tient la route et l'impression de faire décoller une masse importante est vraiment bien retranscrite. Du jamais vu pour ce type de jeu.
Certains ne manqueront pourtant pas de remarquer qu'il est possible de remporter une partie en faisant n'importe quoi. Effectivement, en agitant son stylet au hasard, il est possible de réaliser des alignements qui certes, videront l'écran de quelques Meteos mais ne vous assureront aucunement la victoire face à un joueur possédant une réelle stratégie. Inutile non plus d'espérer réaliser de gros scores en agissant de la sorte, d'ailleurs même l'ordinateur au niveau moyen aura raison de ce genre de méthode.
Meteos est sans aucun doute l'un des meilleurs puzzle-game jamais créée. En plus d'être divertissant à court comme à long terme et terriblement efficace en multijoueur, il se paie le luxe d'être original. Il l'est même tellement qu'il ne colle pas vraiment au genre dans lequel on le confine. Meteos est la référence du genre sur DS et un des meilleurs jamais vu tout support confondu, rien que ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Meteos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Animation météo réaliste
» Orages 30 avril - Notre Dame de Lorette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Something Secret :: Autres Aspects des Cultures Japonaise et Asiatiques :: Univers Vidéo-Ludique :: Jeux-Vidéos-
Sauter vers: