Something Secret
Le forum Something Secret vous souhaite la bienvenue sur sa page d'accueil! :D
Nous vous invitons chaleureusement à nous rejoindre et vous inscrire!heart heart



Forum officiel du minna! project et sur le Japon en général (Culture, Langue, JMusic (Hello! Project & TNX), Manga, Cinéma...)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesCarte du MondeConnexion

Partagez | 
 

 And on ... And on ... [Histoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LonTe
Chat Bavard
Chat Bavard


Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: And on ... And on ... [Histoire]   Ven 7 Oct - 0:03

Version #1
Debut du chapitre I

La rentrée

Tout parait trouble. Je ne vois rien mais je ressens une force mystérieuse, pressante sur mes yeux qui peu à peu augmente. Le soleil se lève et ses rayons traversent les planches de bois de ma chambre afin d’inonder ma chambre de sa clarté aveuglante qui comme chaque matin me sauve de sombres rêves ou pour être plus précis de terribles cauchemars. Cette vie ne m’appartient pas elle n’est pas faite pour moi.

Je m’appelle Tanake, j’ai 13 ans et je suis le descendant d’une illustre famille qui pour moi a plus été une malédiction qu’une bénédiction, et c’est cette même famille qui aujourd’hui n’a plus de pouvoir ni même de place dans ce monde cruel. Mon père, un homme très autoritaire essaye désespérément depuis ma naissance de faire de moi un homme selon les traditions familiales qui ne sont pas des plus simples et des plus souples envers ceux ou celles à qui elles s’appliquent.

Mais en ce moment j’essaye juste de me réveiller, la nuit dernière père m’a encore sermonner, même sous son physique imposant et son calme plus que controversé je suis sur qu’un être aimant se cache sous cette armure et que toute ces actions envers moi sont des signes d’affection. En tant que descendant de cette famille, je me dois de rétablir son honneur pour toutes les personnes qui ont réussi à hisser ma famille à son plus haut rang juste avant qu’elle ne sombre. Et à ce funeste destin au quel mon père me prépare depuis des années, pour cela il est nécessaire de m’y préparer correctement et pour ça père est prêt à employer tous les moyens qui lui sembleront bons. Seulement des fois c’est vraiment dur, mon père a ce talent de pouvoir mettre une pression psychologique très forte à n’importe qu’elle personne qui essayerait de se confronter à lui. Il vous pousse dans vos limites, dans vos derniers retranchements jusqu’à ce que vous craquiez et que vous finissiez par vous soumettre comme je l’ai toujours fait. C’est encore ce qui est arrivé hier soir. Mais je ne dois pas céder, je dois être fort pour mon père, pour ma famille.
Il va être temps pour moi d’aller dans la salle à manger. Mais je fais un tour vite fait de ma chambre pour me rappeler une fois de plus quand nous sommes arrivés ici et les conditions dans lesquelles mes parents et moi-même avons du vivre à notre installation à midgard.

Mes parents ont du déménager il y a un petit peu plus de 15 ans du village où ma famille était connue et respectée depuis des siècles, nous n’y vivions pas en tant que seigneur auprès des autres gens mais nous possédions toutefois une certaine autorité mais bien sur je ne pus en profiter, mes parents on été forcé de fuir. Là bas à Asgard régnaient des clans, nous étions affiliés au Vane et cela permettait à mes parents de mener la belle vie car dans ce clan était le seigneur de toute la région et son pouvoir s’étendait pratiquement à tout le pays, l’ordre qu’il faisait régner était semblables à l’instauration des lois dans les autres pays mais évidemment quand un clan et au pouvoir cela signifie que d’autre clans n’ont pas eu cette place et qu’ils sont prêts à tout faire pour l’avoir. Une guerre entre clan fut déclenchée par la tentative soudaine d’un coup d’état par le rival le plus dangereux, le sang coula... Mon père m’a souvent raconté cette histoire de guerre des clans, afin que je sache à quelles situations je devrais affronter lorsque je devrais reconquérir les terres et l’honneur de ma famille. La bataille n’avait pas été égale, les clans adverses avaient préparé une invasion sanglante ...

Le clan de mes parents fut battu et tous ses membres forcés de disparaître de vivre cacher comme nous le faisons aujourd’hui, cependant le clan adverse, les Ases, mené par un vieil homme n’eut pas la victoire pour autant, son clan décimé et après avoir rasé plusieurs régions ils furent à leur tour chasser et condamner à l’exile, leur chef est mort et maintenant ce sont plusieurs petits clans qui règnent sur des parties de régions mais leurs relations sont plutôt tendus. Donc voilà ma famille a été obligé de s’exilé ici, où ma mère a accouché de moi seulement 2 ans après son arrivée. On s’est installé dans cette maison délabrée qui semblait inhabitée depuis longtemps et nous y vivons depuis 15 ans maintenant et j’aide mon père pour les réparations et la remise en état de cette maison qui n’est pas bien grande. Ma chambre se situe dans une partie reculée de la maison et est sûrement une des pièces les plus petites, j’ai un petit matelas et un bureau que j’ai confectionné moi-même c’est tout mais ça me suffit, le problème c’est que l’état des murs de la maisons ne permettent pas une bonne isolation et l’hiver il fait assez froid, sans cheminée c’est encore plus dur.

Je sors de ma chambre pour aller à la cuisine prendre mon petit-déjeuner et je passe donc dans la pièce voisine à la mienne et qui est une des plus grandes et plus belles de la maison, c’est la piéce d"honneur de la famille", principalement dedié a mon grand père. Je ne le connais que par les récits que mes parents ont fait de lui, il était un guerrier loyal et courageux parfois entêté mais qui était une des plus fines lames du pays, son sabre le symbole de ma famille se trouve exposé ici juste à côté de son armure si flamboyante que l’on pourrait penser que grand-père n’a subi aucun coup durant les terribles batailles qu’il a mené. Mais je n’ai pas le droit de toucher à ces affaires.
Cette pièce est fascinante tellement elle renferme de secrets, je pourrais y rester des heures à contempler l’armure et le sabre de grand-père, si seulement il n’y avait pas mon père. Il n’est pas très grand un peu comme grand-père mais seulement il n’a pas le même charisme, la même présence, il dégage une tension comparable à son humeur de tout le temps, c'est-à-dire exécrable. Il est tout l’opposé de mère, cela dit les opposés peuvent s’attirer mais dans leur cas c’est plutôt incompréhensible, elle est tout ce qu’un homme peut souhaiter : belle, intelligente, tout et de mon point de vue elle ne semble pas vraiment très heureuse avec père et je peux comprendre cela facilement, jeune elle était promise à une personnalité qui n’était autre que son amant de jeunesse et qui avait réussi à gravir les échelons pour offrir à ma mère tout ce dont elle puisse rêver, mais pour une certaine histoire de liens entre clans elle fut offerte à mon père pour sceller un pacte. Des fois je me demande comment aurait pu être ma vie si je n’était pas né dans cette famille qui aujourd’hui n’est plus que de la cendre comparée aux autres avec lesquelles nous débattions pour la maîtrise du pouvoir. Mais bon je quitte cette pièce remplies de souvenirs, et j’arrive dans la cuisine où ma mère est déjà depuis une dizaine de minutes à préparer le petit-déjeuner de mon père qui se lève en général plus tard que moi . Le matin j’ai le droit à un verre de lait et un morceau de pain, ça me suffit largement pour tenir jusqu’au midi mais ce n’est pas grand-chose comparé au festin qu’a tous les matins mon père : jus de fruit, lait, œufs, pain frais, raisins, fromages. Je salive tous les matins, si seulement je pouvais faire un repas aussi bon une fois dans ma vie…Mais pour le moment je suis occupé à me préparer un petit quelque chose pour le midi.

J’ai déjà été à l’école mais pas longtemps, mon père préférait me savoir à la maison et ainsi je pouvais l’aider pour les travaux de la maison, de toutes façon c’était juste des cours de littérature et d’algèbre ça ne m’intéressait pas vraiment, mais aujourd’hui je vais dans une toute nouvelle école que je ne connais pas, où je ne connais personne, de toute façon même en temps normal je suis de nature solitaire et ça me va très bien, je préfère rester seul. Et bien sur aujourd’hui c’est la rentrée scolaire. Mais évidemment mon père se lève avant que je parte ce matin, même pas un bonjour, bon c’est pas pour moi car je n’en ai jamais eu mais il fait presque preuve de la même courtoisie envers ma mère qu’envers moi. Et s’est premiers mots pour moi sont des reproches :

-Quel est ce regard que tu viens de me lancer, je n’aime pas ça au réveil fils, ni à aucun autre moment de la journée ou de la nuit. Tu n’as pas à faire ce regard, sois fier et reconnaissant d’appartenir à notre famille.

-Mais je n’ai fait aucun regard père.

-Je ne supporte pas cette insolence, dégage et ne revient surtout pas avant que tu ne sois calmé.

Et voilà c’est comme ça que se passe la majorité de mes journées, mon père essayant de m’élever selon les méthodes qui lui semblent justes. Je prends mon vieux cartable que j’avais rangés près de la sortie hier, il appartenait à mon père durant l’époque où il allait à l’école, cela ma même étonné qu’il me fasse un tel cadeau mais ça ressemblait plus à une économie d’argent qu’à un geste de bonté. Je fais la bise à ma mère et reçoit un regard plus que méprisant de la part de mon père. Je suis presque heureux de retourner l’école, cela m’évitera de côtoyer mon père toute la journée. Je sors de la maison et jette un dernier coup d’œil, elle fait bien pale figure comparée aux autres du quartier qui ne sont pourtant pas des plus luxueuses. Mais bon nous n’avons pas eu le choix nous devions nous installer au plus vite et de façon assez discrète, je crois que c’est bon car aucun incident majeure n’a été notable ces quinze dernières années même si nous avons du changé nos habitudes de vies. La façade de la maison a été refait à neuf grâce à père et moi bien sur mais cela nous a pris du temps et coûter de l’argent et oui car maintenant les problèmes de budget sont monnaie courante dans notre vie. Les fenêtres et les volets ont été remis à neuf, seul un côté de la maison n’a pas été repeint, comme par hasard c’est celui de ma chambre. Mais si on pouvait on ferait bien plus que ça : on referait une clôture, tout l’intérieur, les charpentes les poutres. Mais l’argent ne tombe pas du ciel et pour l’instant la maison tient debout, tout ça attendra donc.

Il m’arrive souvent de réfléchir à ce genre de choses quand je marche tout comme maintenant pour simplement passer le temps. Les rues de la ville sont très jolies en général bordées de fleurs, toute la ville a été refaite à neuf il y a une cinquantaine d’années suite à un immense incendie qui a ravagé toutes les maisons et tué une partie des habitants, cela a été classé de drame mais je ne trouve pas que ce soit à ce point, je trouve la ville remise à neuf magnifique après ce terrible incendie. Je me surprends à penser quelques fois comme mon père.

J’arrive enfin à l’école, elle est assez grande et se compose de plusieurs bâtiments organisé de telle sorte qu’une gigantesque court se situé au milieu au déjà des sales mioches sont en train de goûter aux retrouvailles entre amis de la rentrée. La première impression qu’elle pourrait donner et quand même celle de la prison avec la cour pour détenu au centre, et ces édifices ont été qualifié de lieu appropriés à la pédagogie et à l’apprentissage, c’est vraiment n’importe quoi. En plus je ne suis passé devant cette école deux ou trois fois sans vraiment m’approcher, je ne sais absolument pas comment elle est constitué et où peuvent se trouver les classes, les bureaux ou même les toilettes. Je marche doucement me tournant vers mon fatal destin d’écolier et évitant le contact avec des enmerdeurs qui ne pourraient que plus empoisonner mon débuts de journée.

Après quelques péripéties et tentatives infructueuses, je réussis enfin à trouver la salle de classe où je devais être et où je serais pour le restant de l’année scolaire. Tous les élèves de cette classe se trouve encore dans le couloir devant la salle de classe, le début des cours n’ayant pas encore sonné, je les regarde un à un en évitant de les dévisager Ce n’est pas ce qui me dérangerait le plus mais bon mon père ne serait pas très heureux si j'avais des problemes que je ne saurai gerer seul.
Une bande attire mon attention quand je les entends parler, il se prêtait au même jeu que moi sauf que eux c’était pour se moquer des nouveaux ou des plus faibles et eux ils le faisaient à voix haute. Quand ils arrivèrent à moi, je ne pense pas que les autres les entendent ou même y prêtent attention mais depuis tout petit j’ai une excellent ouie et personne ne peut se douter que j’arrive à entendre ce qu’il dit même s’il chuchote à 5m de moi :

-t’as vu le petit mioche là-bas, le nouveau.

-ah ouais le mongole à tête d’abruti qu’est coiffé comme un âne.

Là c’était son ami gras et velu qui lui répondait et évidemment je ne pus m’empêcher de répondre.

-Désolé mais j’ai pas eu le temps de me coiffer ce matin…

Les deux autres avaient l’air assez étonné et se demandèrent comment j’avais réussi à entendre leur conversation mais à ce moment là, le premier qui a parlé et qui semblait être le leader lança.

-Et les gars vous avez vu celui là, venez on va lui faire sentir ce qu’il en coûte de nous adresser la parole comme ça.

En même temps qu’il parlait une quinzaine de mecs se sont levés, comme répondant à son appel. Premier jour, première altercation avec le groupe le plus crains de toute l’école je pense. Alors qu’ils s’approchaient tous vers moi d’un air menaçant, que les autres élèves n’étant pas impliqué s’écartaient mais restaient quand même pour pouvoir observer la fantastique mise à mort du nouvel élève qui allait probablement avoir lieu. La tension était à son paroxysme, je me préparais à combattre le groupe, avec comme premier combattant le leader n’était plus qu’à deux mètres de moi.

Mais à ce moment là le professeur de la classe arriva en même temps que la cloche tintât. Le leader me lança :

-Ce n’est que parti remise.


Je serais ravi d'avoir des conseils, avi, critiques, idées :)
Il y a ici environ la moitié d'un chapitre sur une 15ene ^^
Merci pour les courageux qui ont tout lu cette premiere version ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaguya
Master Cat's
Master Cat's


Féminin
Nombre de messages : 936
Age : 26
Localisation : Sur la lune !
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: And on.... And on   Ven 7 Oct - 17:56

Moi je l'aime bien cette histoire mais je pense que tu devrais continuer!! :yatta: :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LonTe
Chat Bavard
Chat Bavard


Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Sam 8 Oct - 3:28

tkt, c'est le debut mais vraiment le tout debu ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tato
Chaton Timide
Chaton Timide


Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 24/02/2006

MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Ven 24 Fév - 22:43

simpatique maniere d'ecrire, les répétitions sont rare et ton histoire est bien construite!
heureusement que ce nest que lintroduction et jespere que la politique restera juste dans le prologue, sauf si tu arive a lintroduire corectement, ce qui est une maniere d'écrire des plus difficile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rijio
CAT's POUPOULE Administrator
CAT's POUPOULE Administrator


Masculin
Nombre de messages : 33864
Age : 28
Localisation : sur le forum à faire des chatouilles aux membres
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Sam 25 Fév - 17:04

En y repensant, LonTe devrait poster la suite ^^
(ah mais il ne poste plus du tout! *gloups!*)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rijio.deviantart.com/
LonTe
Chat Bavard
Chat Bavard


Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Ven 12 Mai - 23:03

Yop dsl de ma petite absence ^^. Moi je veux bien poster la suite mais je suis pas sur que certains auront le courage de lire la suite ... 118pages :mrgreen: . Enfin comme vous voulez :p

PS : il devrai y avoir en gros 200 pages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roro
★Power Cat's ★
★Power Cat's ★


Féminin
Nombre de messages : 2279
Age : 24
Localisation : Partie chercher mon coeur, vous ne l'auriez pas vu?
Date d'inscription : 17/07/2005

MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Ven 12 Mai - 23:23

ben tu peu la poster par petit coupure :Hakutsu:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manga_jap
♥La légende de Something Secret♥
♥La légende de Something Secret♥


Féminin
Nombre de messages : 4735
Age : 24
Localisation : En train de trimer comme une dingue
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Sam 13 Mai - 10:17

c'est trop bien !!! !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-stress.superforum.fr
LonTe
Chat Bavard
Chat Bavard


Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Sam 13 Mai - 14:10

Version #1
Debut du chapitre I

Lame de Velours


CHAPITRE PREMIER :
En une terre si ressemblante à la notre mais également si étrangère. La nature partage le pouvoir avec l'homme dans un équilibre très fragile. Mais ici, dans ce petit village de Niflheim, l'homme vit en harmonie avec la forêt, mis à part ce pauvre bombyx du mûrier. Vu général d'un petit village au milieu d'une foret et un papillon sur un coté en gros plan.
----
Dans chaque oeuvre de paix ou de douceur se cache une horreur. Pour un bien il faut un mal. Comme ici ces innocents vers à soie ébouillanté, n'ayant même pas comme dernier droit de hurler leurs douleurs. Douleur et douceur ne faisant qu'un. Ver ébouillanté
----
Grâce à leurs sacrifices, la soie de leur cocon est minutieusement retirée pour confectionner ce précieux fil de soie. Machine pour retirer la soie du cocon avec une femme qui l'utilise et brode un symbole sur le bout de tissus.
----
La technique de l'homme alliée à la magie de la nature crée ce tissus de velours si prisé par nos citadins et particulièrement nos citadines. Bout de tissus de velours fini d'être confectionné
----
Cette soie a perdu ses ailes mais voyage par les roues, celles du commerçant se dirigeant vers la ville de Muspellsheim. Charrette sur un chemin campagnard.
----
Une fille _Maman? Je peux avoir cette étoffe !? *timide ange* Petite fille devant un étalage commerçant dans un marcher
La mère _Que vas-tu faire d'un tissus de velours?
----
La fille _S'il te plait, pour mon anniversaire, c'est si doux ! *sourire*
La mère _Bon d'accord, je cède encore, tu vas finir par nous ruiner !
----
Comme tous les dimanches, la jeune Sïena âgée aujourd'hui même de 11ans et sa mère font le marché.
La mère _Donne moi la main on va rentrer maintenant. *sourire*
----
Un homme _Tanake !!! Fait attention je suis en dessous ! *énervé* Sïena et sa mère à coté de leur maison et au loin une maison avec deux personnes qui travaillent sur un toit.
Un garçon _désolé père, j'ai mal dormi ...
Ce garçon là-bas c'est Tanake, il est dans son treizième printemps. Mais la pauvreté de sa famille l'oblige à aider souvent ses parents dans les corvées quotidiennes.
---
Tanake est un jeune garçon élevé à la dur par des parents anciennement privilégiés mais condamnés à l'exil.
---
Demain c'est la rentrée des classes, j'ai déjà deux ans de retard à treize ans ... À cause de nos difficultés financière, et ma motivation pratiquement inexistante n'a pas aidé. Mais demain je rentre en école supérieure. Et je dois avouer à mon père que j'ai choisi la spécialité élémentaire sans son accord. Depuis longtemps mon père me mène à un destin de combattant. Gros plan de Tanake
---
Mère de Tanake _Le dîner est prêt ! Tanake dans sa chambre
---
Père de Tanake _Tu es prêt pour demain fils? Tanake son père et sa mère à table
Tanake _Oui, et je voulais t'informer que j'ai pris la spécialisation élémentaire.
Père de Tanake _COMMENT? Et c'est maintenant que tu me le dis ?!
---
Tanake _Il n'y avait plus de place dans la spécialité combattant. Et voila que je commence à mentir.
Père de Tanake _Je t'ai assez vu ! Va dormir et n’oublie pas de faire tes exercices.
---
Pour une fois l'heure du couché n'est pas un calvaire mais un refuge. Fait des pompes dans sa chambre
---
Ciel étoilé, et la lune
---
Tanake _Aaaah! Tanake baille dans son lit
Comme presque chaque matin j'ai mal partout, j'ai mal dormi. Mais aujourd'hui, c'est la rentrée je dois être fort ! Alors ... mon sac, ma veste, mes gants, je crois que je n'ai rien oublié.
Mère de Tanake _Chéri ton déjeuner !
Père de Tanake _Tu le lui prépare encore à son âge?
Il part dans la rue vers l'école.
J'ai enfin trouvé ma salle.
Professeur _Vous pouvez entrer.
Juste à temps
Pas trop prêt du tableau ... ni trop loin sinon je risque d'être ramené devant ... Voila, ici c'est parfait il n'y a personne.
Une fille _Salut, la place est prise?
Tanake _Non ...
Ah, ba je n’aurai pas été seul très longtemps.
La fille _Tu es nouveau ici? Moi c'est ma deuxième année en élémentaire. *sourire*
Dans cette filière difficile, il fallait faire deux à trois fois la même année. Comme cela les bons éléments n'étaient pas retardés. Et surtout, le nombre de professeur était insuffisant.
Professeur _Je m'appelle Sorga, je suis votre professeur principale et d'élémentaire pour cette année. Nous allons tout de suite voir le programme que je vous ai préparé cette année.
En parallèle la discutions de Sïena et de Tanake avec le discours du professeur.
Tanake _Moi c'est la première année, et c'est la seule option qui me semble intéressante ici.
La fille _Oui moi j'aime beaucoup, j'ai une petite préférence pour les élémentaires liés aux plantes, la nature ... Tu vas sûrement dire que c'est des trucs de filles hihi. J'ai fait un exposé sur l'effet des élémentaires sur les plantes l'an passé.
Tanake _Moi je sais pas encore, il y a quoi comme élémentaire ?
La fille _ Oula! Il y en a une multitude : l'eau, la terre, le bois, le métal, le feu, le vent, l'eau, la glace, le son ...
Tanake _Moi j'aimerai bien ...
La fille _Ca ne se choisi pas comme ça. Tu peux choisir uniquement des élémentaires dans lesquels tu as déjà des prédispositions.
La fille _ Il y a beaucoup de choix pour une même personne.
La fille _Tu peux en avoir jusqu'a cinq mais certain en ont double. Chacun des cinq élémentaires est situé sur une partie du corps, les bras, les jambes, la tête, l'abdomen. On verra ça au troisième trimestre.
Tanake _ Ok
La fille _Moi j'ai eau, bois, bois, vent, terre.
Tanake _ Deux terres et deux bois?
La fille _Oui c'est rare mais ça arrive, ça me permet de mieux maîtriser ces éléments mais au détriment des autres. Ca me plait comme ça je ne suis pas comme tout le monde hihi
La fille _Le prof va faire des tests, peut - être même aujourd'hui ou la prochaine ...
En parallèle la discutions de Sïena et de Tanake avec le discours du professeur.
Sorga le professeur _Le premier chapitre parle des bases et principes d'élémentaire. Cela va nous prendre un trimestre. Le deuxième sera de la pratique. Et enfin celui qui relie le corps et les élémentaires. Vous pouvez poser des questions. Comme d' habitude personne n'en pose le premier jour, ils sont mignon quand ils ne sont pas à l'aise mais ils changent vite *rire intérieur*
Sorga _Dans tout homme il existe deux réceptacles. Le premier est destiné aux capacités physiques et le second aux sentiments et aux élémentaires. Vous vous en douter que celui qui nous intéresse est le deuxième. Ce réceptacle est un équilibre entre les sentiments et la maîtrise des éléments. Lorsque le flux d'élémentaire se transforme en sentiment cela se manifeste souvent par des larmes, quand on a du chagrin, de la peine ... A l'inverse quand le flux d'élémentaire augmente cela se manifeste par de la haine, de la violence, ou de la colère. Inconsciemment quand vous pleurer vous perdez de la force élémentaire. Et quand vous êtes énervés vous devenez plus puissant. Cette spécialité est très subtile. Utilisé les élémentaire est une question de dosage... Sïena et son camarade ! Je vous dérange ?!
La fille _ Désolé p...
Sorga _Sïena et le nouveau vous viendrez cette après midi pour des heures sup. *clin d'oeil*


Version revu (j'avais oublié l'anciene version ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LonTe
Chat Bavard
Chat Bavard


Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 19/07/2005

MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Sam 13 Mai - 14:10

Deux heures plus tard. Apres le cours d'anglais ou la fille n'avait appris que une seule chose ...
Driiing
La fille _A toute à l'heure ! On se voit pour manger ! Just a kiss ! * sourire amusé *
Tanake _Tu t'appelles comment?
Sïena _Ah pardon moi c'est Sïena
Tanake _Moi c'est T..
Sïena _Tanake je sais j'ai lu le registre hihi j'ai de la mémoire :)
Tanake _Just a kiss ! * les yeux bercés par les cheveux de Sïena brillant dans le vent *
Tanake sort de la salle et va s'asseoir dans un coin
Un garçon _Regardez les gars encore une mauviette.
Un autre garçon _Que des larves les morveux d'élémentaire ... *donne un coup de pied a Tanake*
Un garçon _Il se défend même pas, hahaha *donne une baffe*
Le garçon _Aller pti on a pas le temps maintenant on s'occupera de ton éducation cette année t'inquiete pas pour ca !
Une fille _Ca va ? C'est des brutes de l'école combattante fait pas attention a eux.
Tanake _C'est difficile de les ignorés quand ils te frappe ...
La fille _Un jour cela je vais ... ! Mais dis moi je t'ai jamais vu, t'es un nouveau?
Tanake _Oui... *s'essuie le coin de la bouche qui saigne*
La fille _Tu es en quelle classe?
Tanake _première année d'élémentaire.
La fille _Ha cool moi je suis en 3eme année d'agriculture, pas super mais c'est comme ca dans ma famille depuis plusieurs génération. Sinon tu as déjà mangé?
Tanake _Non mais j'attend une fille de ma classe.
La fille _Elle pourra venir avec nous.
Tanake _Ok
Tanake suit la fille jusqu'a une table en bois.
Sïena _Tanake ! Wep je suis de retour ! Mais qu'est ce qui t'es arrivé?
La fille _C'est les brutes de troisième année qui lui ont fait ca, ils font toujours ça aux nouveaux, pour marquer leur territoire ils disent ...
Sïena _Je vais le dire a mon père on va voir ...
Tanake _C'est pas grave, fait pas ça s'il te plait.
Une heure plus tard.
Sïena _Viens Tanake on va se balader !
Tanake _On ne devait pas aller en cours supplémentaire?
Sïena _Ah si j'avais oublié.
Sorga _Bonjour vous deux, encore ;). Je voulais voir Tanake pour procéder aux tests de base sur vos six cercles. Sïena tu peux participer si tu veux.
Sïena _Ok p'pa
Tanake _Ah, je comprends mieux vous êtes son père.
Sorga _Oui mais je ne préfère pas le dire à tout le monde, Sïena pourrait être mal à l'aise. Mets toi ici je vais me concentrer sur tes cercles. Alors voyons voir ... Le premier est un cercle de feu, le deuxième aussi... le troisième ... !? Il doit y avoir un problème. Le quatrième le cinquième !!?? Que des cercles de feu ? C’est impossible je n'ai jamais vu ca. Je dois être fatigué, pour moi aussi c'est la rentrée. C'est très étrange je n'ai jamais vu ca ... Si c'était vrai ... On va faire des tests plus approfondi.
Une heure plus tard.
Sorga _un, deux, trois, quatre et cinq ... toujours pareil ... J'ai vérifié sur toi Sïena je retrouve tes bons cercles. Donc je ne me trompe pas. Si c'est réel c'est fabuleux, c'est la première fois que je vois ça ! Ce garçon est très étrange ... Sorte de flamme contenue, j'ai peur qu'il n’explose, je vais essayer de porter une grande attention sur lui.
Sïena et Tanake rentrent ensemble chez eux. Sïena fait tomber ses livres. Tanake les lui les ramasse.
Melissandre la fille du midi _Salut vous deux ! Alors ces cours sup. ? On va faire un tour maintenant?
Sïena _Meli ! Ok attend il faut que je te raconte c'était extra !
Tanake _Heu désolé je dois rentrer, mon père a encore besoin d'aide pour la maison.
Sïena _D'oki à dmain alors ! Et ... just a kiss hihi
Melissandre _Bosse pas trop ;)
Melissandre _C'est quoi votre histoire avec just a kiss?
Sïena _En cours d'anglais c'est la seule chose qu'on a réussi a apprendre résulta on s'amuse avec ;) ...
Tanake _A présent je dois replonger dans cette autorité, dans ce monde qui n'est pas le mien ...
Tanake rentre discrètement chez lui.
Tanake _Je passe devant la peinture de famille de l'année dernière, pour une fois tout le monde était heureux là. Même si père avait demandé à prendre cinq fois la photo car je n'étais pas bien dessus, c'est vrai que je fessait l'idiot ... Mais maintenant je dois être discret ... un petit pas ici, ...
Il entre dans une petite pièce mais joliment aménagée. Il s'assoit au milieu de la pièce en tailleur.
Tanake _Grand père je ne t'ai jamais connu mais tout le monde dis que tu as été un courageux combattant, tu es l’honneur de la famille, pourrais- tu me guider? Mais qu'est - ce que c'est ?
Tanake attrape le morceau de velours
Tanake _Sïena a du l'oublier quand elle a fait tomber ses livres ... Je le lui rendrai demain. Il est joli. Mais ? Ce symbole ? C’est presque le même que celui de l'épée de grand père ... Mère m'avait expliquer que les artisans du velours et de la forge étaient de la même famille ça doit être pour ça. Ma mère a travaillé dans le velours trois ans mais elle a du arrêter pour se consacrer à la maison. Tout le monde est limité par cette vieille maison qui part en ruine ...
Tanake _Aaah !
Tanake se réveil.
Tanake _ Mmmh... Encore mal, il faudrait que je change de lit ... Mais pour l'instant ce n'est pas le plus urgent dans cette maison.
Je commence déjà par prendre mes habitudes, sac, gants, veste, le déjeuner ... C'est parti pour une année.
Garçon de hier _Hey petit ! Revient la ! On n’avait pas fini hier ! Tu va voir ce que c'est de se frotter à Shingami
Tanake _Cour, cour, ne t'arrête pas ...
Tanake _Enfin voila la classe.
Sorga _Vous pouvez entrer !
Tanake entre a toute vitesse
Sorga _Y'en a qui sont motivé le deuxième jour ! Si seulement ça pouvait continuer toute l'année héhé
Driing ...
Tanake _Fin des cours et aujourd'hui pas d'heure supplémentaire. Père m'a demandé de rentrer tôt.
Tanake avale rapidement son dejeuner.
Sïena _Tan tu rentres déja ?
Tanake _Oui je dois aider à la maison ... C'est la premiere foi qu'on me donne un pseudonyme ... C'est pas très recherché mais pourtant j'en suis si content ...
Sïena _Just ...
Tanake _a kiss !
Sïena _ hihi
Tanake _Je vais essayer comme hier de monter discretement, peut être que père ne me vera pas.
Tanake est allongé sur son lit.
Tanake _Le professeur nous a dit aujourd'hui qu'il fallait se concentrer sur quelque chose qu'on n'aimait pas pour augmenter sa capacité élémentaire, puis de focaliser toute cette énergie sur un point fixe. Père ... père, des corvées toujours des corvées jamais de gratitude ... * la bougie qui s'allume* Tanake revient à la réalité, il sort de son état d'énervement.
Tanake __C'est moi qui ai fait ca ? waouw la classe ! Papa ! papa !
Tanake _Humm ça sent le brulé, mère devait etre encore en train de faire plusieurs chose a la fois, ils vont bien enssemble ces deux la ...
... *bruit insolite*
Tanake _Père ?
Tanake descend les escaliers a toute vitesse et glisse par terre.
Tanake _Aiiie
Tanake _Mère m'avait pourtant dis que c'est moi qui devais cirer le plancher le week end prochain ...
Tanake se relève
Tanake _Mais c'est quoi?
Tanake regarde sa main.
Tanake _Quelqu'un a fait tomber quelque chose ici... Mais c'est ? c'est du sang !!??
Tanake lève les yeux et vois sa mère mutilée au sol.
Tanake s'assoie a coté de sa mère.
Tanake _Mère ! maman !!! qu'est ce qui s'est passé?? Qui !! Qui ... *en sanglot* Qui t'as fais ça??
Tanake prend la main de sa mère dans la sienne.
Tanake _Mère parlez moi !
Tanake sent quelque chose dans la main de sa mère.
Tanake _Un collier cassé ...
Tanake prend le collier.
Tanake _PEREEE !!!! Comment avez - vous pu !!!
Tanake cour dans la maison.
Tanake _Si je le trouve ...
Tanake arrive dans une pièce et voit également son père allongé sur le sol, le bras coupé.
Tanake _Père ! que s'est il passé ??
Tanake voit l'arme du grand père à quelques mètres du bras.
Tanake _ Quelqu' ... quelqu'un vous a attaqué ??
Père _Désolé... désolé fils, je ne voulais pas ...
Tanake _PEREEE !!!
Tanake pleure comme il n'a jamais pleuré. Une larme perle sur le sol ensanglanté.
Vu sur le reseptacle de sentiment, qui se remplit presque totalement.
Tanake lève la tete pour crier tout ce qu'il peut, et voit une ombre dans les flammes, la maison était en feu mais il ne l'avait même pas remarqué, trop ému pas le drame ...
Tanake _NAAAANNNNNNN !!!!
Reseptacle de sentiment qui inverse le flux, le niveau d'élémentaire monte à 75%.
Tanake attrape le sabre de son grand père et se précipite vers l'ombre qui disparait dans les flammes.
Tanake est entouré de flamme, il est sur le seuil de sa maison.
Tanake _NAAANNNNN !!!
Tanake a ses yeux qui deviennent rouges.

Fin du premier chapitre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: And on ... And on ... [Histoire]   Aujourd'hui à 19:13

Revenir en haut Aller en bas
 
And on ... And on ... [Histoire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Something Secret :: Le coin des Artistes... :: Ecrits en tout genre-
Sauter vers: