Something Secret
Le forum Something Secret vous souhaite la bienvenue sur sa page d'accueil! :D
Nous vous invitons chaleureusement à nous rejoindre et vous inscrire!heart heart



Forum officiel du minna! project et sur le Japon en général (Culture, Langue, JMusic (Hello! Project & TNX), Manga, Cinéma...)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesCarte du MondeConnexion

Partagez | 
 

 L'antre du vampire :petites histoires sur un vampire na moi!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexiel
Un CAT's venu d'ailleurs...
Un CAT's venu d'ailleurs...


Féminin
Nombre de messages : 1691
Age : 27
Localisation : Dans mes rêves
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: L'antre du vampire :petites histoires sur un vampire na moi!   Mar 19 Juin - 14:35

Je ne sais pas pourquoi j’ai toujours été fascinée par les vampires. Non pas que je les admire, ou qu’ils me répugnent. Je crois que je suis tout simplement attirée…
Je le connais depuis quelques années désormais. Il est grand, des cheveux bruns coupés court qu’autrefois il portait long, un petit bouc qui donne à son visage presque juvénile une apparence plus adulte, des yeux bleus où se reflètent les ans qui passent. Je ne sais pas si on peut le qualifier d’ancien. En tout cas, ce n’est pas le terme qui m’est venu à l’esprit lors de notre première rencontre. Il me faisait penser à un adolescent en manque de sensations fortes, heureux de pouvoir imposer sa force aux faibles comme moi, du moins sur le plan physique. Fort, il l’était, suffisamment pour briser la nuque d’un homme bien portant avec autant de facilité qu’un nouveau né a à respirer. Pourtant face à d’autres hommes ou créatures que j’ai pu rencontrer, il paraissait faible, désespérément faible.
Au fil des ans, j’ai appris à me battre, pour résister à tous ces nouveaux ennemis toujours plus puissants, et j’ai oublié le petit vampire qui s’amusait avec moi autrefois. A la place, j’ai trouvé une créature de la nuit, cinq ans après, le même visage, la même carrure, et pourtant il avait changé. Il a changé. Il a « grandi », il a évolué, comme moi, même si certains prétendaient qu’on y arriverait pas. Nos chemins se sont séparés brièvement pour à nouveau se rencontrer, et aujourd’hui je sais… Il est et reste le seul être au monde que je crains véritablement. Car il me fait penser à moi…

Cela fait combien d’années qu’on ne s’était pas revu, Ben ? Tu me regardes sans dire un mot, mains enfoncées dans les poches de ton pantalon, le visage impassible et tes yeux bleus accrochés aux miens, vides d’émotions. Tu me regardes de haut, car tu es plus grand que moi. Et j’ai peur, peur car tu ne dis rien, que tu te contentes de me regarder. Tu sens la panique qui m’envahit peu à peu, je le sais. Un petit sourire sadique se dessine sur tes lèvres, sans un mot. C’est insoutenable. Je voudrais m’enfuir loin de toi, ne jamais t’avoir retrouvé. Alors je me retourne, mais tu es à nouveau face à moi, même attitude, une lueur amusée brillant au fond de tes prunelles quasi insondables. Tu ne réagis pas lorsqu’on te parle, tu ne répliques pas aux insultes, même si quelque chose dans ta façon d’être change imperceptiblement et me rappelle quel danger pèse sur mes épaules.
Puis tu disparais, sans prévenir. Je ne sais pas où tu es passé, mais ce que je sais c’est que je dois partir avant… Mais c’est trop tard. Une main se pose sur mon épaule, la tienne. Tu es repassé dans mon dos. Je ne veux pas me retourner, je ne veux pas avoir à poser à nouveau les yeux sur toi. Mais ne pas te voir, peut être est ce encore plus effrayant… Tes doigts s’enfoncent dans mon épaule, tu veux que je me retourne. Je n’obéirai pas, tu me connais. Je n’aime pas qu’on m’oblige à quoi que ce soit.
Je sursaute. Un murmure, à mon oreille, et je me rends compte que tu t’es baissé à ma hauteur pour me chuchoter ces deux mots « Retourne toi ». Je n’ai pas senti ton souffle, car comme tout vampire tu ne respires pas. Ce qui m’emplit de terreur, c’est de savoir tes crocs près de ma gorge, prêts à me déchiqueter si je n’obéis pas. Alors je m’exécute… Je voudrais au moins voir ma mort en face. Tes yeux… C’est étrange, mais d’aussi loin que je me souvienne, la première chose qu’on remarque chez toi, avant tout, ce sont tes yeux.
Tu souris, satisfait, dévoilant tes canines blanches en même temps. Tu ne m’as pas lâché. Ton autre main vient jouer avec mes cheveux, et tu t’amuses à enrouler et dérouler une mèche autour de ton index, toujours en silence. Puis ta main glisse lentement vers ma gorge, se glisse derrière ma nuque. Tu n’es pas violent, presque doux, mais ferme. J’étais alors comme hypnotisée, le contact de ta paume gelée sur ma nuque me rappelle à la réalité. Ton regard s’est détaché du mien et tu détailles désormais mon cou avec envie. J’ai envie de pleurer, comme un petit enfant, de fondre en larmes et de laisser ma terreur s’épancher de mon corps. Mais tu me connais, je suis si fière…
Tu te penches sur moi, tout doucement, me retenant alors que je tente de me reculer. Ton visage enfoui au creux de mon cou, je devine ton sourire. Tu murmures quelque chose, « La partie la plus intéressante… ». Je bats des paupières, nerveusement, mais ne bouge pas. Un contact froid sur ma peau, tes canines. Juste déposées sur ma gorge, et tu ne bouges plus. Moi non plus, de peur de me blesser.
De quoi ai-je peur ? Ce n’est pas la première fois ! Et pourtant c’est si différent !
Et lorsque je commence à m’habituer à ce contact effrayant, tu accentues légèrement la pression, sans percer la peau. C’est pire qu’une morsure brutale et sauvage, c’est le baiser de la mort. Mon corps est parcouru de frissons que je ne peux contrôler, et je m’écorche sans le vouloir. C’est à ce moment précis, lorsque tu goûtes enfin au sang, à mon sang, que tu enfonces brutalement tes crocs dans ma gorge.
Je ne crierai pas, je ne te supplierai pas, je ne pleurerai même pas. Je me raccroche à la vie jusqu’au bout, jusqu’au moment où je sais qu’il n’y a plus d’espoir, et même là je continue d’espérer encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enetari
Un CAT's venu d'ailleurs...
Un CAT's venu d'ailleurs...


Masculin
Nombre de messages : 1400
Age : 34
Localisation : devant Fruits Basket
Date d'inscription : 20/07/2005

MessageSujet: Re: L'antre du vampire :petites histoires sur un vampire na moi!   Sam 23 Juin - 14:15

je me demandais ce que je pourrais bien lire cet été j'ai trouvé
merci Alexiel pour ces nouvelles histoires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'antre du vampire :petites histoires sur un vampire na moi!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jeu des petites histoires !
» Petites histoires du jour
» Hors-Série LES PETITES HISTOIRES DE DRAGOMIRA
» PETITES HISTOIRES DES EXPRESSIONS DE LA MYTHOLOGIE de Brigitte Heller
» VDM du forum ou petites histoires vraies des cops

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Something Secret :: Le coin des Artistes... :: Ecrits en tout genre-
Sauter vers: